Revue Etho-logique
Accueil du site > Généralités > L’araignée, meilleure amie de l’Homme ?

L’araignée, meilleure amie de l’Homme ?

vendredi 2 avril 2004, par Damien Kunegel

En voilà une idée farfelue ! comment est-il possible que l’araignée, ce monstre obscur et répugnant, soit une amie pour l’homme !!?? Nous savions que les chiens, chats, dauphins et autres chevaux étaient les fidèles compagnons de l’espèce humaine, mais… les araignées ! Pourtant, il y a beaucoup à attendre des araignées, sans doute bien plus que du chien-chien à sa mémère…
L’homme fait partie intégrante du règne animal, et à ce titre vit en interaction avec bon nombre d’espèces vivantes animales et végétales, parfois hostiles à l’espèce humaine comme certains virus et des bactéries pathogènes par exemple. En revanche, l’homme va tirer profit de la présence d’autres espèces, pour se nourrir ou subvenir à tout autre besoin vital.

I. L’araignée, espèce hostile ou favorable à l’homme ?

A première vue, aucun point commun ne semble rapprocher l’homme de l’araignée. Et bien loin de se réconcilier avec cet animal extraordinaire, l’homme va au contraire lui attribuer tous les méfaits possibles et imaginables au cours de l’histoire. On chasse et on traque l’araignée par tous les moyens, mécaniques ou chimiques. On a raison d’ailleurs, c’est elle qui vient la nuit dans nos chambres pour sucer le sang façon « vampire ». Elle est capable de bonds de plusieurs mètres pour nous sauter à la gorge ! Ne riez pas, j’ai mieux : il paraît même que certaines araignées sont aussi grosses que des lapins… Eh bien NON, tout cela est faux. La réalité est bien loin de l’imaginaire collectif qui, au fil des siècles, a contribué à forger la mauvaise réputation tenace des araignées. Ces dernières étant habituées à être les amies et complices fidèles des plus abominables sorcières qui hantent nos pires cauchemars !

Qui n’a jamais vu ces toiles grises et poussiéreuses dans les caves et les greniers ? peu engageant, n’est-ce pas ? les araignées sont décidément dégoûtantes, elles se complaisent dans la crasse ! eh bien non, une toile délabrée, salie, est justement la preuve de l’absence de sa locataire, car l’araignée entretient quotidiennement son repère et ne laisserait jamais sa toile se délabrer sans réagir.

Les craintes légendaires qu’inspirent les aranéides, dues en partie à leur aspect tentaculaire et leur mode de vie prédateur, ne reposeraient donc sur aucun fondement. Aucun fondement ? pas tout à fait, car si l’homme a aujourd’hui cette crainte viscérale vis-à-vis des araignées, serpents, scorpions, et autres cafards « baveux », c’est parce qu’il y a derrière tout cela une peur ancestrale, innée, ancrée dans nos gènes. Cette peur n’est autre qu’un réflexe de survie, nous permettant de fuir ou de détruire ce qui pourrait nous rendre malade, ou nous tuer. Mais que s’est-il donc passé au cours des millénaires pour que nous en venions, aujourd’hui, à détester à ce point les araignées ? comment cette coexistence passée entre l’araignée et l’homme a pu nous transmettre cet héritage de méfiance et de dégoût ? la question reste ouverte aux ethnologues, archéologues, et historiens… Les mauvaises langues diront qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

A ce jour la question ne se pose pas, il n’y a aucune raison pour craindre les araignées. Elles sont sans conteste utiles et indispensables au maintien de l’équilibre écologique entre les espèces vivantes. Imaginer une seule seconde la Terre dépeuplée de toutes les araignées serait le pire scénario.

II. Réhabiliter les araignées, pour quoi faire ?

Aujourd’hui la situation des araignées est critique. Entre l’utilisation inconsidérée de pesticides dans les jardins de l’hémisphère Nord, et la déforestation aveugle dans l’hémisphère Sud, les araignées sont bien maltraitées, alors qu’elles ne font de mal qu’à une mouche.

Sachez qu’en France, une centaine d’araignées environ vivent sur un mètre carré de nos prairies. Elles permettent l’élimination d’une tonne d’insectes par an et par hectare. Sans elles, il faudrait déverser des insecticides chimiques en quantité telle que notre planète serait rapidement intoxiquée, et nous avec. Les araignées participent, à leur échelle, au maintien d’un équilibre indispensable entre les espèces, en limitant par leur action la prolifération de nombreux nuisibles. Mais les araignées, formidables prédateurs nocturnes, continuent d’effrayer alors qu’en vérité il n’existe aucune espèce dangereuse pour l’homme en France. En revanche, des insectes qui ont pourtant une bien meilleure réputation peuvent tuer dans nos régions. Les guêpes, par exemple, provoquent la mort d’une cinquantaine de personnes par an en métropole.

Les scientifiques quant-à eux trouvent quotidiennement de nouvelles applications étonnantes en observant simplement les araignées. Certains fils qui composent leur toile sont plus résistant que le Kevlar, mais aussi plus solide et plus élastique qu’un fil d’acier de même poids. Si on fabriquait avec du fil d’araignée un câble de la grosseur du pouce, on pourrait soulever une dizaine d’autobus. Un tissu en fil d’araignée pourrait résister à une balle de fusil. Ces études trouveraient leur intérêt dans la fabrication de gilets par balle à partir de soie d’araignée. Il ne s’agit pas ici d’une application révolutionnaire car le commerce du textile utilise depuis longtemps la soie pour la confection d’étoffes.

Les médecins ne sont pas en reste. Ils utilisent certains venins à doses contrôlées. C’est le cas par exemple du venin d’abeille employé dans le traitement des rhumatismes, ou du venin de cobra employé dans la recherche contre le cancer. A l’université de Berne, le venin de certaines théraphosidés (famille des mygales) du genre Heteroscodra est extrait pour la fabrication de médicaments stimulants cardiaques, et pouvant soigner des maladies nerveuses. Enfin, l’araignée a permis à l’industrie cinématographique hollywoodienne de s’enrichir par des longs métrages spectaculaires ! pas forcément de bon goût, mais immanquablement spectaculaires. Cela vaut bien la peine de préserver et protéger nos amies à huit pattes, non ?

Damien KUNEGEL

13 Messages de forum

  • ck : oui mais bon ….kel reste chez elle et moi chez moi et tout sera parfait !  :-((

    N’empèche c’est malin ces petites bêtes là ! l’autre jour je regardais mon chat jouer avec une araignée, celle-ci dès que le chat la touchait, se mettait en boule et faisait la morte….le chat cessait de s’interesser à elle et hop elle repartait vite fait…und so weiter !

    • > L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 2 avril 2004 13:29, par Agnès Maillard

      Je suis contente que Damien nous fasse partager sa passion des araignées. :-)

      Sinon, Corinne, il faut bien voir que souvent chez elles, c’est beaucoup… chez nous !
      Et elles sont très utiles. Même si ça ne fait pas trop classe, je laisse toujours des toiles chez moi : elles régulent efficacement la population d’insectes à la maison et ont tendance à rester dans leur coin : bonnes cohabitantes ! ;-)

      • > L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 2 juillet 2007 15:10, par ZOUHAIR TOXIC

        les araignes sont nos pire ennemis et nos fideles amis .mais les idees sont diverses .les suppositions sont differentes et je trouve que les araignes sont les etres les plus obscur DU MONDE !!!!!!!!!!

        Voir en ligne : LES ARAIGNES

  • > L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 28 septembre 2005 01:04, par un enfant déguisé en adulte

    Bonjour monsieur, j’ai quelques questions au sujet des araignées… On m’a envoyé chez vous :

    http://www.ethologie.info/forum/vie…

    Aussi, si vous pourriez venir nous éclaircir un peu les idées un de ces 4, ce serait chic de votre part !

    Bien à vous

     ;-)

    Voir en ligne : Frisson arachnéen

    • Connaissez-vous les intéractions possibles entre les araignées et les vieilles maisons ?

      J’habite dans une vieille maison normande et il y a pas mal d’araignées qui gravitent autour, voire dedans.

      Cela ne me gêne nullement. Je les trouves même plutôt sympa.

      Est-ce les araignées par exemple aident à lutter contre les insectes ravageurs du bois ? et donc permettent une meilleure durabilité de l’habitation ?

      Merci pour votre réponse Emmanuel - Normandie

  • > L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 23 juin 2006 13:40, par Ange

    Voila je viens de lire votre texte. En ce qui me concerne, j’ai une certaine phobie des araignées. Mème si je c’est que c’est des bête pa dangereux pour l’homme, j’ai peur. C’est simple quand j’en vois une je suis tétanisée. J’aimerai savoir si vous sauriez comment vaicre cette peur.

    Je vous en remercie d’avance.

    Voir en ligne : L’araignée, meilleure amie de l’homme ?

    • > L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 27 mai 2008 14:11, par l’accro aux araignées

      c’est tout simple : demander à quelqu’un d’en mettre une dans une boîte en verre transparent ouverte puis s’approcher lentement un tout petit peu puis revenir en arrière puis ainsi de suite jusqu’à ce que vous puissiez prendre la boîte dans vos main. Et si vous voulez après vous pouvez en élevez.

  • bonsoire

    a mon avis c’est possible. car j’aime bien avoire des araignees domestiques chez moi entre 3 et 4 cm de longueur. jusqua maintenant j’arrive pas a trouver la bonne voix pour avoire des araignees domestiques .

    comment faire ?!

    vraiment je ne sais pas .

    si vous pouvez m’aidez sa cera vraiment gentil de vous voici c’est mes adresses e_meil wahidlove@hotmail.fr ou bien waliss@hotmail.com et merci bcp

  • Moi qui suis une fervente adepte du massacre d’araignée (méga phobie oblige), je culpabilise de voir a quel point elles sont si utiles. Est-il envisageable qu’elle viennent à disparaitre au fil du temps par la faute des hommes ?

    Très bon article et Bonne continuation FANNY

  • L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 18 mars 2009 10:54, par Alfgard

    Moi, j’en ai chez moi(ma maison personnelle à la campagne) et… j’en suis BIEN CONTENTE !

    En effet, j’ai vécu dans 2 appartements en immeubles de ville où les cafards proliféraient ! Quand j’ai lu, dans le chasseur français, peu après, que la présence d’araignées faisaient fuir les cafards, j’ai regretté ne pas avoir ramené d’araignées de chez mes parents (à la campagne)

    Les araignées sont très bénéfiques dans une maison car elles tuent les mouches et les cafards (et autres petits insectes) qui sont pourvoyeurs de bactéries et donc qui mettent vos santés en danger. Donc… les araignées protègent votre santé !

    De plus, la sagesse populaire de la campagne dit : "Des araignées dans une maison c’est signe d’une maison saine" !

    De même, si j’ai peur des serpents, je n’oublie pas qu’ils mangent les rongeurs qui transportent les puces qui sont pourvoyeuses de bactéries et de virus (peste, typhus, etc…)

    Ne soyons pas trop "agressifs" envers certains "nuisibles" prédateurs !

    • L’araignée, meilleure amie de l’Homme ?nn 19 septembre 2010 15:48, par GianBa

      N’exagérons pas. J’en ai dans toutes les pièces et elles ne payent pas le loyer. Je préfère les lézards. J’ai l’intention d’en apprivoiser quelques-uns pour qu’ils mangent les araignées.

    • L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 5 octobre 2010 13:38, par Patou

      J’habite à la campagne maintenant et c’est vrai qu’au début la prolifération des araignées me faisait peur. Finalement, elles ne sont pas si méchantes dans nos pays du moins, et nous rendent de fiers services :) teen

  • L’araignée, meilleure amie de l’Homme ? 10 mars 2010 10:30, par Pascalou

    Bonjour et merci pour cet article qui me rassure sur ces bestioles. Mais une amie m’a raconté son aventure. elle vivait en Kabylie et la famille est sorti précipitamment de chez elle car poursuivit par une grosse araignée noire courant et sautant, dont les yeux étaient visibles. ils surnomment ces bestioles, assez rares localement, mygales. Je ne met pas en doute son témoignage, mais je voudrais en savoir plus.merci

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0