Etho-logique

Discussions sur les comportements animaux et humains

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Bienvenue sur les forums Etho-logiques.

Vous êtes invités à éviter le langage SMS, les insultes et les attaques personnelles et à préférer la courtoisie en toutes circonstances.
Les interventions jugées non conformes à cette charte seront impitoyablement supprimées sans autre forme de discussion. No spam Devant le retour des spams sur ce forum, j'ai désactivé les inscriptions sur ces forums. Pour vous inscrire, il vous faut dorénavant m'envoyer un mail avec le pseudo que vous aimeriez utiliser. Je vous enverrai vos identifiants par retour de mail : imadiez [arobase] gmail [point] com.

INSCRIPTIONS PAR MAIL UNIQUEMENT!

#1 05-01-2009 11:28:51

snoopyne
Acide aminé
Lieu: Amiens
Date d'inscription: 04-01-2009
Messages: 5

Immobilité au montoir

Bonjour,

j'ai découvert la science éthologique en lisant le livre de Danièle Gossin "Ethologie L'équitation naturelle et ludique", où elle dénonce la violence invisible des chuchoteurs, et donne des pistes pour remédier à certaines difficultés (comme faire monter un cheval dans un van).
Cependant je n'ai rien trouvé qui puisse m'aider à résoudre mon problème : ma jument bouge au montoir...

Quelques détails :
c'est une trotteuse de 11 ans, qui est en pension chez un agriculteur (elle passe la journée en paddock herbeux avec une autre jument et la nuit elle est en box).
Je vais la voir 3 fois par semaine mais ne la monte qu'une fois par semaine.
Elle avait 8 ans quand je l'ai eue (avant elle appartenait à une fille qui n'a jamais pris de cours d'équitation et faisait des balades avec elle, elle vivait en pâture toute l'année, avec une autre jument).
Au début elle ne bougeait pas trop au montoir si je me souviens bien, mais partait au pas dès que mes fesses se posaient dans la selle...
J'aimerais trouver une solution qui n'abuse pas du renforcement négatif...
Si vous avez des idées, je serais ravie d'en prendre connaissance. smile

Dernière modification par snoopyne (05-01-2009 11:30:32)

Hors ligne

 

#2 05-01-2009 14:36:55

Agathe
Administrateur
Lieu: Gascogne
Date d'inscription: 18-05-2003
Messages: 406
Site web

Re: Immobilité au montoir

Bonjour Snoopyne et bienvenue ici. smile


cordialement,
l'administrateur

Hors ligne

 

#3 06-01-2009 22:16:57

Maryan
Mammifère
Lieu: Bourgogne
Date d'inscription: 19-12-2003
Messages: 239

Re: Immobilité au montoir

Bonjour,

j'ai une trotteuse également. Qui démarrait au montoir en carrière au pas, et au galop en extérieur ! J'ai effectuer la rééducation à l'âge de 17 ans, lorsque je l'ai accheté. Avec succès pour la carrière, avec de nettes améliorations pour l'extérieur...Les trotteurs son avides de courses big_smile

POur les problèmes de montoir: ne pas s'accrocher à la selle pour se hisser, privilégier un montoir à une monte directe du sol, ne pas se laisser tomber dans la selle, ne pas tirer sur les rênes, ne pas toucher la croupe, effectuer la mise en selle rapidement pour ne pas infliger un déséquilibre, veiller à se que le cheval soit bien d'applomb sur ses pieds et n'ai pas un antérieur ou postérieur trop en avant ou trop en arrière...
Eventuellement, il peut être utile de montrer le cheval à un ostéo pour s'assurer qu'il n'est pas de problème de dos.
Une fois tout cela résolu, refaire l'éducation au montoir  smile

Pour que le cheval ne bouge pas au montoir il faut effectivement prendre le temps de le positionner avant de monter.
Veiller par exemple à ce que les antérieurs soient sur la même ligne. Si un des antérieurs ou un des postérieurs est avancé, il y a fort à parier que le cheval avancera au montoir. Donc positionner ton cheval à côté du montoir et si une des papattes est avancée, tu le fais gentiment reculer, en touchant de façon discontinue l'épaule du cpoté du membre avancée, jusqu'à ce que le pied recule.
En faisant reculer plutôt qu'avancer pour rectifier la position tu vas à l'encontre de l'idée de se porter en avant. c'est pour cela qu'il faut faire reculer et pas avancer
Ensuite il faut préférer avoir des rênes longues et poser sa main sur l'encolure et pas sur le pommeau. Tu mets ton pied dans l'étrier. Si le cheval commence à porter son poid en avant, à avancer, tu ne retire pas ton pied (si c'(est possible bien sûr) mais tu secoues un peu les rênes (comme tu le ferais avec une bouteille d'OranBIIIPgina !) en disant "NON".
dès que le cheval s'immobilise tu repose ta main et félicites.
Si le cheval se met en marche une fois que tu t'es posé dans la selle tu seccoues les rênes aussi en disant "NON" jusqu'à l'arrêt. Et tu restes quelques secondes arrêté en caressant. Puis tu demandes toi de marcher. Si tu veux vraiment aller jusqu'au bout, tu redescend après avoir été à l'intiative de quelques pas au pas, tu ramène le cheval à la place initiale et recommence le montoir.

Donner une petite friandise au montoir aide aussi beaucoup le cheval a patienter. Le montoir est une phase dangeureuse pour le cavalier. Il est trés important d'obtenir la sagesse du cheval en cet instant.
Il faut donner un demi sucre dès que tu es en selle. le demi sucre est facile à prendre et facile à manger avec le mors.
Si ton cheval ne capte pas que tu veux lui donner quelque chose une fois en selle, tu peux, pOur faire comprendre qu'il va se passer un truc super intéressant pour lui , lui donner dans un premier temps juste avant de te porter en selle. au bout de 3 ou 4 fois, le cheval sait qu'il a quelque chose lorsque tu lui monte dessus. Tu peux donc monter et lui donner après car il a associé la friandise à l'acte, et dès que tu tendras ta main sur le côté à peine en selle, il saura pourquoi "

Pour moi, ce sucre au montoir est un garant de sécurité. Le cheval attend. Peut importe que ce soit "pour nos beaux yeux" ou pour un sucre, il s'agit de sécurité wink Personnellement je le donne sytématiquement à ma jument. Et maintenant, elle attend vraiment ma demande pour démarrer, elle reste sereine, elle n'est pas impatiente ou fébrile de partir au pas, au trot ou au galop !
Une fois l'habitude de l'arrêt au montoir bien prise, tu peux éventuellemnt ne pas donner systématiquement quelque chose. Mais dnas l'apprentissage c'est une aide précieuse.

y'a plus qu'à !!!! big_smile


Le cheval : un animal qui a besoin de l'homme autant que l'homme a besoin de lui...absolument, pas du tout.

Hors ligne

 

#4 07-01-2009 07:48:57

snoopyne
Acide aminé
Lieu: Amiens
Date d'inscription: 04-01-2009
Messages: 5

Re: Immobilité au montoir

Merci beaucoup pour cette réponse big_smile

Une chose que j'avais oubliée de préciser est que lors du montoir je suis rênes longues (j'avais lu que ça aidait le cheval à compenser le déséquilibre lors du montoir).
Après avoir posté mon message, je me suis dit également que pour qu'elle soit sage, il faut que ce soit le moins désagréable possible pour elle, donc l'utilisation d'un montoir est importante (même si au début j'ai eu bien du mal à la faire approcher du montoir... maintenant ça va mieux).
Pour ce qui est de lui donner un sucre une fois en selle, je l'ai fait la dernière fois, et comme je l'avais déjà fait, elle n'a pas de problème pour venir le chercher.
C'est une cavalière qui m'a dit qu'elle donnait un sucre à son cheval lorsqu'elle met le mors et un autre avant le début du travail, car cela favorise la salivation ce qui rend le contact avec le mors plus confortable pour le cheval (ma jument avait beaucoup de difficulté à mettre son mors, donc je lui donnais un sucre en même temps que le mors, et maintenant plus de problème - même sans sucre - mais je n'avais pas pensé à l'importance de la salivation, donc je vais recommencer à lui donner un sucre avec le mors)

Avec ma jument, une fois que j'ai obtenu une vraie immobilité à pied, elle ne bouge plus pendant que je me mets en selle, et attend plus ou moins mes ordres avant de partir (sinon elle sait que je vais redescendre, la faire reculer et remonter). Mon problème actuel est de réussir à obtenir cette vraie immobilité avant de pouvoir mettre le pied à l'étrier, car elle avance pour éviter que je puisse me mettre en selle (alors que je n'ai même pas encore touché à l'étrier !).
Quand elle est immobile, j'ai un petit truc pour voir si elle va essayer de bouger au montoir, c'est de tenir l'étrier et faire claquer un peu l'étrivière sur la selle, ça fait un peu de bruit, et si elle ne bouge pas, je sais qu'elle est décidée à ne pas bouger, donc je peux monter.

Ensuite je me suis dit que si elle bouge au montoir, c'est peut-être aussi qu'elle n'aime pas ce que je lui demande comme travail monté, je suis certainement maladroite - j'ai un petit niveau (Galop 4) - je prends donc des cours pour améliorer ma position, mes aides, mais ça prendra du temps...

Hors ligne

 

#5 07-05-2011 10:28:03

Le Peuple de l'herbe
Protozoaire
Date d'inscription: 12-11-2005
Messages: 15

Re: Immobilité au montoir

Bonjour et bienvenue snoopyne !

As tu regardé si ta jument avait des douleurs quelque part ?

Hors ligne

 

#6 12-08-2011 21:00:09

snoopyne
Acide aminé
Lieu: Amiens
Date d'inscription: 04-01-2009
Messages: 5

Re: Immobilité au montoir

Le Peuple de l'herbe a écrit:

Bonjour et bienvenue snoopyne !

As tu regardé si ta jument avait des douleurs quelque part ?

Merci de ta question ! (je ne passais plus très souvent sur le forum vu le peu d'activité dans cette rubrique)
En fait mon problème d'immobilité au montoir semble réglé depuis que je fais attention à m'asseoir plus doucement dans ma selle (une fois hissée sur l'étrier gauche, je prends appui sur la selle avec ma main droite avant de m'asseoir plus délicatement en selle smile )

A part cela, ma jument reçoit une séance de shiatsu tous les 3 mois, ce qui permet de détecter ses éventuelles gênes, contractures musculaires etc...

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr